w

Edition d'un arrangement

Navigation dans la fenêtre arrangement
 
J’ai à l’écran un arrangement de quelques clips. Dans cette vidéo, nous allons étudier une grande partie des manipulations que l’on peut faire dans cette fenêtre, servant à éditer une composition.
Nous allons commencer par voir comment l’on peut naviguer dans l’affichage afin de pouvoir accéder aux informations dont on a besoin. La première chose, comme je vous le disais dans une vidéo précedente, est de masquer ou afficher certaines zones pour gagner de la place à l’écran. Vous pouvez ainsi masquer la bibliothèque si elle est ouverte, ou l’inspecteur quand vous n’en n’avez plus besoin. Cela se fait avec les boutons triangulaires. De la même manière, vous pouvez déployer ou replier les pistes audio et midi de votre morceau. Cela sert à visualiser les lignes d’automation, et voir un aperçu des clips. Encore une fois, cela se fait en cliquant sur le petit triangle de la piste.
Nous pouvons aussi déplacer l’affichage afin de pouvoir accéder à d’autres parties d’un arrangement ou obtenir une vue plus élargie ou au contraire, plus précise. Juste au dessus de votre arrangement, vous avez une sorte de barre assez large avec des numéros au-dessus. Ces numéros sont les numéros de mesure, et en passant juste au dessus avec la souris, votre pointeur changera et affichera une main avec une loupe. C’est cela qui vous permettra de déplacer l’affichage. En cliquant au moment où la main s’affiche, et en maintenant appuyé, vous pouvez déplacer à gauche ou à droite pour voir l’arrangement plus tôt ou plus tard dans le morceau. En déplacant en haut ou en bas, vous pourrez zoomer ou dézoomer.
Lecture de l’arrangement
 
Jusqu’ici nous avons lu notre arrangement par le bouton lecture de la barre de transport mais cela redémarrait souvent au début du morceau ou à des moments du morceau qui ne nous intéressent pas forcément. Pour lire un passage particulier dans Live, il faut indiquer au logiciel à partir de quel point vous voulez démarrer la lecture. Vous pouvez le faire directement dans le compteur de mesures de la barre de transport. Par exemple, en rentrant 4.1.1 dans le compteur de mesures, quand je vais lire le morceau, il redémarrera de ce point. Cette méthode est, vous vous en doutez, loin d’être la plus pratique.
La seconde méthode que vous pouvez utiliser, est de sélectionner un clip, en cliquant une fois dessus. Dans ce cas, quand vous relancerez la lecture, Live redémarrera au point d’entrée de ce clip. Attention, si le clip en question est une boucle il va démarrer au début de la première lecture de la boucle, à son entrée.
Si le point à partir duquel vous voudriez lire votre arrangement ne correspond pas à un début de clip, il reste deux possibilités pour démarrer la lecture à l’endroit où vous le souhaitez. Vous pouvez cliquer sur un point du fond de l’arrangement pour démarrer la lecture à partir de ce point. Mais dans ce cas, si vous touchez un clip, cela démarrera à partir du début du clip. Il faut donc cliquer sur une piste qui ne contient pas de clip à ce moment pour placer le marqueur de lecture où on le souhaite.
La quatrième et dernière méthode est l’un des plus simple et elle vous permet de lire n’importe où dans l’arrangement, en plaçant la souris juste en dessous des numéros de mesure, une petit icône de son apparait. En cliquant à ce moment, vous pourrez écouter la musique à partir de ce point. A noter, cette méthode est synchronisée avec le tempo, ce qui permet de lancer différentes parties d’un morceau sans irrégularité rythmique au cours de la lecture.
Edition de l’arrangement
 
Après avoir vu comment nous pouvons afficher les informations dont nous avons besoin et lire les passages que nous souhaitons, nous allons étudier quelles sont les possibilités d’édition de l’arrangement. Nous n’allons voir dans cette vidéo que l’édition de l’arrangement des clips, pas leur contenu, ce qui fera l’objet d’une autre vidéo.
     Déplacement, et copie de clips
La première manipulation possible est le déplacement d’un clip plus tôt ou plus tard dans l’arrangement, ou sur une autre piste. Cela se fait en cliquant sur le corps du clip et en le déplaçant avec la souris. A noter, si vous déplacer un clip sur un autre, le nouveau remplacera l’ancien sur le longueur de ce nouveau clip. Cela ne fusionne ni ne superpose les deux clips en question.
Vous pouvez aussi couper, copier et coller un ou plusieurs clips ou une sélection temporelle. Pour sélectionner un clip, cliquez dessus, pour sélectionner plusieurs clips, faites une sélection à la volée avec la souris. Attention, dans le cas d’une sélection à la volée, il faut faire attention à commencer la sélection d’un point qui ne contient pas de clip, sinon vous le déplacerez. Vous pourrez alors copier ou couper cette sélection pour la coller ailleurs dans l’arrangement. Cela se fait en cliquant sur le menu édition, copier ou couper ou en utilisant les raccourcis habituels de votre ordinateur : ctrl+c et ctrl+x sur Windows ou cmd+c et cmd+x sur Mac. Pour coller cette sélection, placez le curseur à l’endroit souhaité, et cliquez sur « menu édition » puis « coller ». Ou le raccourci habituel de votre ordinateur : ctrl+v sur Windows, cmd+v sur Mac. A noter, de la même manière que quand vous déplacez un clip, si l’espace sur lequel vous collez votre sélection est déjà occupé par des clips, ceux-la seront remplacés par les nouveaux, sur la longueur des nouveaux.
A partir de ces mêmes sélections, vous pouvez aussi réaliser une duplication, un peu plus rapide qu’un copier coller traditionnel. La sélection sera reproduite à l’identique juste à la suite de celle-ci. Cela se fait en cliquant dans le menu édition, puis dupliquer. Ou en faisant le raccourci ctrl+d ou cmd+d.
     Suppression et désactivation de clips
Une autre modification de l’arrangement est de supprimer un clip ou une sélection d’une partie de l’arrangement simplement en sélectionnant ce passage et en appuyant sur la touche supprimer de votre clavier. Cela remplace la zone sélectionnée par du silence sur les pistes concernées.
Il y a une autre possibilité similaire, moins destructive, qui vous permet de désactiver un clip mais en le gardant tout de même au cas où vous changeriez d’avis. Dans ce cas, le clip n’est tout simplement pas lu, et il perd toute couleur.
     Allongement, rétrécissement
 
Comme nous l’avions vu dans la précédente vidéo, nous pouvons réduire ou allonger la durée des clips. En passant la souris sur l’une des extrémités d’un de ceux-là, le pointeur de la souris se transforme en crochet, nous permettant de réduire ou d’allonger la durée d’un clip. Il est important de comprendre que l’intérieur du clip lui-même n’est pas modifié. Cette édition est non destructive. Cela signifie, que si vous avez rétréci un clip, en allongeant de niveau sa durée, vous aurez exactement le même résultat qu’avant modification.
   Diviser et consolider
 
Enfin, pour ces premières modifications, nous allons voir comment couper un clip en deux, commande s’appelant « diviser » et son contraire, consolider deux clips pour n’en former plus qu’un.
La première fonction, « diviser un clip » s’obtient en plaçant le curseur du logiciel sur un point précis de l’arrangement et dans une certaine piste. Le problème étant que l’on ne peut pas sélectionner juste un point sur une piste où un clip est inséré, il faut dans ce cas utiliser l’une des deux manières suivantes : ailleurs sur une piste vide au moment où on le souhaite puis déplacer le pointeur avec les flèches du clavier vers la piste qui nous intéresse.
La deuxième méthode est de déplier la piste qui nous intéresse. Cela nous permet en effet d’avoir un aperçu de l’intérieur des clips de cette piste, et dans le même temps, de sélectionner un exactement au passage où on le souhaite.