w

Musique !

Lire des clips
 
Dans cette vidéo, après avoir étudié l’interface de Live, nous allons enfin faire entendre de la musique. J’ai ici un projet ouvert, avec un affichage en mode session, le tableau qui permet de jouer du logiciel un peu comme d’un instrument.
J’ai ici des clips déjà insérés, qui vont donc surement produire du son si je joue démarre la lecture du morceau.
En haut, vous vous souvenez surement que nous avons la barre de transport qui nous permet de lire, d’arrêter et d’enregistrer de nouveaux clips dans le projet. Si je clique sur le bouton de lecture (le petit triangle), il devient alors vert, et le compteur de mesures se met à s’incrémenter. Mais, pas de son ! Pourtant le morceau est en lecture, le matériel est bien configuré…
La raison est tout simplement, que dans ce mode session, c’est à nous de décider quel clip doit être lu. Lire le morceau sans avoir lancé de clip précis, revient à dire qu’on a lancé la lecture d’un morceau qui a quelques secondes ou minutes de silence au début, pour laisser la place, par exemple, à un autre instrument. Le morceau est donc bien en lecture, mais n’a rien a jouer. Il faut donc lui dire quoi jouer, et lancer un clip.
Il y a un clip qui s’appelle « Voix » en haut à gauche. Je vais dire au logiciel que je voudrais qu’il soit joué. Pour cela, je vais cliquer sur le petit bouton de lecture du clip lui-même, le triangle à gauche du titre. A ce moment-là, il se mettra à clignoter et se lancera ensuite. Nous arrêterons ensuite la lecture du morceau en cliquant sur le bouton arrêter de la barre de transport.
Comme prévu, quand nous avons cliqué sur le bouton lecture du clip « voix », il s’est mis à clignoter puis est devenu vert pour indiquer que le clip est en train d’être lu, et nous avons pu entendre ma magnifique voix compter « un, deux, trois, quatre ». Mais alors, vous vous demandez surement pourquoi le clip a mis si longtemps à démarrer une fois que l’on a cliqué dessus, pourquoi n’a-t-il pas commencé au moment exact où j’ai appuyé sur le bouton lecture ? C’est à ce moment que l’on va devoir parler de la quantification dans Live.
La Quantification globale
 
Si l’on observe le ralenti de la vidéo que vous venez de voir, vous pouvez observer que j’ai cliqué sur le bouton de lecture du clip, au moment où le compteur de mesure est arrivé à 23.1.4. Cette suite de nombre et de chiffres, signifie que nous étions rendus à la vingt-troisième mesure du morceau, premier temps et quatrième double-croche au moment où j’ai cliqué sur le bouton de lecture du clip. A ce moment là, il s’est mis à clignoter, et s’est lancé réellement au 24.1.1, c’est-à-dire au tout début de la mesure suivante.
En effet, par défaut dans ce logiciel, votre projet sera divisé en mesures 4/4, ce qui signifie, pour simplifier, quatre temps par mesure. Tous les quatre temps, le logiciel passera à la mesure suivante et comptera « un, deux, trois, quatre ». Quelque soit le moment où vous lancez la lecture d’un clip, le logiciel commencera sa lecture au prochain « 1 » qui apparaitra. Cela peut être au moment où vous appuyez si vous avez appuyé au moment exact du premier temps de la mesure en train d’être lue, ou au « 1 » de la mesure suivante si celui de la mesure en cours est déjà passé.
Cet alignement du lancement des clips sur le début d’une mesure est nécessaire pour pouvoir garder les clips synchronisé. Il est en effet extrêmement difficile d’être suffisamment précis pour n’avoir strictement aucun décalage avec le tempo lorsque l’on joue une note. Ceci n’est pas trop dérangeant dans un jeu instrumental note à note et apporte même ce jeu « humain », car on peut en effet se rattraper dès la note suivante, mais dans le cas de ces clips, un petit décalage à l’origine sera toujours reproduit tout au long de la lecture, et n’est donc plus perçu de la même manière.
Cette quantification globale est réglée par défaut sur « 1 bar », c’est-à-dire une mesure, mais vous pouvez bien entendu la changer, l’augmenter à deux, quatre ou huit mesures, ou la réduire à une demie-mesure, un temps voire même la supprimer, jouer les clips dès que vous avez cliqué. Cela se fait avec le menu déroulant dans la barre de transport. Ce menu déroulant concerne la quantification globale qui affectera par défaut les clips de votre projet, mais vous pouvez aussi la paramétrer pour chacun des clips.
Exporation du mode session
Nous allons maintenant tester cette quantification à une mesure et voir comment les autres clips se lancent par rapport à celui contenant la voix. Vous allez voir, que quelque soit le moment où je vais lancer la lecture de ces différents clips, ils ne seront réellement lus qu’au moment où la voix dit le prochain « 1 ». Nous allons donc lire les clips les uns après les autres et voir comment ils se comportent.
Vous avez pu voir, comme prévu, que quelque soit le moment où je lançais la lecture d’un clip, il ne démarrait réellement qu’à la mesure suivante. Vous avez aussi peut-être remarqué que lorsque j’ai lancé la lecture du clip intitulé « 2 Dr », le clip qui était en lecture au dessus s’est arrêté. Cela est dû au fait que l’on ne peut lire qu’un clip à la fois par piste. On ne peut donc lire qu’un clip par colonne. En déclencher un autre dans la même piste arrête la lecture du précédent.
Nous avons vu comment lire des clips, mais il faut aussi savoir les arrêter. Pour arrêter un clip, il suffit de cliquer sur un des boutons stop situé n’importe où dans la même piste. Si toutes les cases sont remplies, on peut aussi cliquer sur le bouton stop tout en bas de la piste. Dans notre cas, par exemple, j’en ai assez d’entendre ma voix compter, et je vais arrêter le clip en question.