w

Charger des éléments de la bibliothèque

Jusqu’ici, nous avons appris à écrire, éditer des clips midi pour des instruments virtuels préchargés dans notre projet. Nous allons voir maintenant comment charger dans notre projet ces instruments et plus généralement tout élément de la bibliothèque, que ce soient des échantillons audio, des effets audio ou midi ou des plugins par exemple.
Arborescence de la bibliothèque
 
La bibliothèque de Live est la zone la plus à gauche de votre fenêtre. Elle peut être affichée ou masquée à l’aide du bouton contenant un triangle dans la partie supérieure gauche de votre écran. Dans Live 9, la bibliothèque contient deux colonnes. Celle de gauche vous liste les grands dossiers, et celle de droite ce qu’ils contiennent.
Pour une fois, nous allons commencer par le bas de la colonne de gauche. Dans la section intitulée « Places », vous avez au moins trois dossiers : « Packs », « Bibliothèque Utilisateur» , et «Projet Actuel ». Les dossiers situés en dessous sont ceux que l’utilisateur a choisi de lister pour un accès rapide à certains dossiers du disque dur. Vous pouvez ajouter ou supprimer ces dossiers supplémentaires comme bon vous semble, en cliquant soit sur « Ajouter dossier » en bas de la fenêtre, soit en cliquant avec le bouton droit de la souris sur le dossier que vous souhaitez supprimer et puis sur « retirer de la barre latérale ».
Avant d’aller plus loin dans l’étude des autres dossiers, il faut que je vous explique la manière dont son agencées les données dans Live. Pour simplifier, quand on installe le logiciel, on installe à la fois le programme, les instruments de Live (plusieurs sampleurs et synthétiseurs), ainsi que des presets de ces instruments qui sont des sauvegardes de réglages différents permettant de donner des sons différents. A l’origine, ces preset d’instruments sont installés grâce à des packs, qui peuvent être donnés avec le logiciel ou bien achetés sur le site d’Ableton. Ce sont, basiquement, des sortes de banques de sons, et de réglages instrumentaux permettant d’enrichir la palette sonore du logiciel.
Vous pouvez retrouver l’ensemble de ces packs dans le dossier « Packs ». Vous pourrez alors explorer le contenu d’un pack de votre choix en cliquant sur le petit triangle qui y est associé. Cela déploie l’arborescence du pack, et si vous explorez les sous-dossiers, vous parviendrez à plusieurs types d’éléments : le pack peut contenir des sons, des clips midi ou audio, des presets d’instruments ou d’effets par exemple. C’est donc tout le contenu original du logiciel au travers des différents packs que vous avez installés que vous retrouverez ici.
Si ce dossier est pratique pour afficher l’origine d’un son que vous souhaitez utiliser, ou pour explorer de nouveaux sons que vous venez d’installer, quand on veut charger des sons de batterie par exemple, on serait obligé d’ouvrir chaque pack, chaque sous dossier pour les essayer. Cela ne serait pas vraiment idéal et ferait perdre beaucoup de temps.
C’est pour résoudre ce problème qu’existent les dossiers du haut de la colonne. Tous les presets d’instruments y sont regroupés et classés de différentes manières. La première manière de les classer correspond aux deux premiers dossier. Le dossier « Drums », liste tous les presets à son de percussion, et les « Sounds », tous les autres types de son. Par exemple, si je veux un son de piano, de guitare, un lead de synthé, je vais aller chercher dans « Sounds », et pour tous mes sons associés à la batterie, je vais plutôt chercher dans « Drums ». Dans le dossier « Sounds », les instruments sont classés par famille : Basses, Cuivres, Claviers par exemple. Tout le contenu est donc classé en “type de son”.
En dessous de ces deux grands dossiers, il y a un dossier « Instruments » qui contient les synthétiseurs et sampleurs de Live auxquels vous avez accès selon votre licence. En déployant l’arborescence des synthétiseurs et sampleurs, vous aurez alors accès aux mêmes presets que dans les deux premiers dossiers, mais cette fois-ci classés selon le synthétiseur ou sampleur qu’ils utilisent.
Sous ce dossier instrument, on a deux dossiers contenant tous les effets audio et midi disponibles. De la même manière, on peut explorer différents réglages de ces effets audio et midi en cliquant sur le petit triangle associé à chacun.
Importer des éléments dans le projet
 
Comme nous l’avons vu, pour naviguer dans la bibliothèque, il suffit de sélectionner l’un des dossiers principaux de la bibliothèque, de cliquer sur les petits triangles associés aux sous-dossiers quand il y en a, et de cliquer sur un instrument. A ce moment, vous allez peut-être entendre du son provenant de votre ordinateur. En effet, la bibliothèque, en plus de présenter tous les preset et sons que Live référence, permet aussi de pré-écouter leur résultat dans de nombreux cas. Pour activer cette pré-écoute, il faut que le bouton représentant un casque audio situé en bas de la bibliothèque soit activé. S’il l’est, à chaque fois que vous cliquerez sur un élément de la bibliothèque pour lequel existe un son d’exemple, vous l’entendrez. Vous pouvez régler le volume de cette pré-écoute en modifiant le réglage correspond dans la piste master.
Une fois que vous avez trouvé un élément que vous souhaitez utiliser, pour l’importer dans la bibliothèque, c’est très simple : vous pouvez le glisser avec la souris sur la piste de votre choix. Il y a cependant quelques contraintes, quelques petites choses à savoir.
D’une part, vous vous en souvenez surement, Live contient deux grands types de pistes : les pistes audio, les pistes midi. Dans la bibliothèque, il existe les mêmes types de contenus : des instruments ou effets midi, des échantillons ou effets audio. L’intuition peut donc nous faire dire qu’on va importer du contenu ou des effets audio sur une piste audio, et du contenu et effets midi sur une piste midi. Par exemple, sur ma piste « 1 Midi », je peux charger l’instrument « Electric Bass » en glissant le preset dessus, alors que je ne peux pas le déposer sur ma piste « 3 Audio », cet instrument étant un instrument midi. Car sur une piste audio, on ne peut glisser que du contenu audio. Si j’essaie malgré tout d’y déposer du contenu midi, le curseur m’indiquera que cela n’est pas permis, et le logiciel refusera de le faire.
Cela veut-il donc dire pour autant que l’on ne peut pas mettre du contenu audio sur une piste midi ? Dans ce cas c’est un peu plus subtil…Nous allons observer ce qu’il se passe dans deux cas précis.
Premier cas à étudier, nous avons dans notre projet une piste midi vide, intitulée « 1 Midi ». Aucun instrument n’est chargé dedans, aucun clip midi non plus. Dans ce cas, si je prends un échantillon audio et que je cherche à le déposer sur le titre de la piste, Live refuse. Par contre, si je dépose cet échantillon sur un emplacement de clip vide de cette piste, cela est possible, dans ce cas, la piste est convertie en piste audio.
Deuxième cas, on a une piste midi dans laquelle on charge un instrument midi. Dans ce cas, l’instrument midi « Electric Bass ». Si je cherche à y déposer un échantillon audio, en la plaçant sur la barre de titre de la piste, Live refuse comme dans le cas précédent. Mais si je déplace cet échantillon sur un emplacement de clip vide, cette fois-ci, la piste n’est pas convertie en audio : l’échantillon audio est analysé et Live tente de le convertir en partition pouvant être jouée sur l’instrument. Qu’est-ce que cela signifie exactement ? Imaginez que vous êtes à côté d’un musicien, un bassiste par exemple, et que vous voulez lui dire de jouer quelque chose mais vous n’en connaissez pas les notes. Vous pouvez alors lui chanter ce que vous voudriez qu’il joue et lui tenterait de le reproduire avec plus ou moins de succès. C’est exactement ce qu’il se passe ici : vous faites entendre à votre musicien, ici la basse « Electric Bass » un échantillon de ce que vous voudriez qu’il joue, et Live tente de convertir cela en partition.
Enfin, concernant les effets, c’est un peu la même chose : vous ne pouvez charger des effets midi que sur des pistes midi, mais vous pouvez charger des effets audio sur les deux types de pistes. De la même manière, il vous suffit de glisser déposer les effets en question sur les pistes de votre choix.
Autres dossiers et recherche dans la bibliothèque
 
Pour clôturer cette vidéo, revenons à la bibliothèque. Le dossier Max For Live contient tous les périphériques utilisant Max For Live, un langage de programmation qui vous permet de créer vos propres patches à l’intérieur de Live, donc créer vos propres synthétiseurs ou effets et d’avoir ainsi accès à une multitude de possibilités très intéressantes pour vos projets scéniques ou musicaux. Max for Live permet, en outre, de contrôler Live d’une manière différente, et cela vous permet de transformer l’usage du logiciel pour une utilisation personnalisée.
Le dossier « Plugins » vous permet d’afficher les différents plugins VST ou AudioUnit de votre ordinateur. Ce sont des programmes de toutes sortes que vous pouvez installer et qui sont listés ici. Ils ne dépendent pas directement de Live, et peuvent être aussi utilisés dans d’autres logiciels de production musicale. Ils sont eux ussi de tous types : instruments virtuels midi, effets audio ou midi.
Enfin, les deux derniers dossiers contiennent tous les clips et tous les échantillons audio de votre bibliothèque. Dans ces derniers cas, étant donné leur immense quantité, la fonction de recherche est bien pratique. Elle est accessible à tout moment, et pour tous les dossiers, en faisant le raccourci cmd+f pour mac ou ctrl+f pour windows. Vous pouvez y rentrer certains mots, plutôt en anglais, et vous obtiendrez la liste de tous les résultats correspondant, dans chaque dossier.